Est-ce que j’ai l’air d’une valise?

Est-ce que j’aurais une poignée dans le dos et que personne ne me l’aurait jamais dit?

Et vous, comment vous sentez-vous quand on essaie de vous faire croire que Francis Boucher, fils du plus illustre membre des Hell’s Angels, a pu quitter la prison en sifflant, les mains dans le dos, à cause d’une erreur administrative?

Il me semble qu’il devrait y avoir une limite à rire du bon peuple et que cette limite est atteinte depuis longtemps déjà.

C’est comme l’histoire de ces trois prisonniers qui, rappelez-vous, ont pu quitter la prison en hélicoptère. Et en plus, la caméra s’adonnait à avoir son objectif ailleurs!

Un hasard ça aussi?

Et tous ces Hells qui ont été accusés de meurtres, pour qui on a même bâti un nouveau palais de justice à coups de (nos) millions, et qui viennent de quitter la prison en « sifflant » eux aussi pour retourner au « travail ».

Je ne serais même pas surpris que le « bunker » de Lennoxville, qu’on a entretenu et chauffé avec nos taxes ces dernières années, rouvre ses portes prochainement.

Et moi qui ai si souvent imaginé le repaire avec une de mes pancartes sur sa devanture…

Par 39871