Ils ont 81 et 79 ans, respectivement. Un vrai beau couple. Même après une soixantaine d’années ensemble, il réussit encore à la faire rire de bon cœur.  « En disant des niaiseries », se défend-t-elle en le regardant, sourire aux lèvres.

Ils s’étaient installés, il y a quelques mois, dans une résidence pour personnes âgées. « On se croyait rendus là… », disent-ils. Un appartement tout petit, à plus de 2000 dollars par mois. Même pas assez de place pour notre table et quatre chaises, déploraient-ils.

Ils préféraient manger au salon ou au comptoir de cuisine. Ils avaient rapidement renoncé  au restaurant/salle à manger du complexe. « Pas bon », condamnent-ils à l’unisson. En fait, les deux complices avaient juste le goût de prendre la poudre d’escampette et de se pousser de cette résidence, comme des rebelles.

Le couple a remarqué parmi mes inscriptions publicisées dans la revue un mignon condo de 3 chambres à prix accessible. Positionnement idéal : au rez-de-chaussée avec porte patio qui permettrait à monsieur de sortir fumer dehors sur un coin privé de la terrasse. « Pas question qu’il fume dans le condo… », a martelé madame haut et fort en fronçant les sourcils. Le message a fait rire monsieur à son tour. Il ne lui ferait jamais ça…

Ils ont visité, ils ont aimé, ils se sont regardés et ils ont acheté.

Vous auriez dû les voir et les entendre chez le notaire.  De grands éclats de rire. De la joie. Du bonheur. Comme deux jeunesses. Comme deux tourtereaux.

Un vrai beau couple.

Par Mario Goupil