Immobilier

LA PROMESSE

J’ai reçu l’appel téléphonique de madame P. quelques semaines avant Noël. Sa maison avait déjà été offerte sur le marché deux fois. Sans succès. La dernière courtière venue évaluer la propriété avait suggéré de changer la couleur de la plupart des murs, ce qui n’avait guère plu à madame P. dont la santé était vacillante.

7 février 2018

Immobilier

LES TOURTEREAUX

Ils ont 81 et 79 ans, respectivement. Un vrai beau couple. Même après une soixantaine d’années ensemble, il réussit encore à la faire rire de bon cœur.  « En disant des niaiseries », se défend-t-elle en le regardant, sourire aux lèvres. Ils s’étaient installés, il y a quelques mois, dans une résidence pour personnes âgées. « On se

4 décembre 2017

Il y a 8 mois, madame Gisèle, une femme de peu de mots, m’appelait pour me demander de vendre sa maison. Je sentais une grande détresse dans sa voix à l’autre bout du fil. Je suis allé la rencontrer chez elle, à 50 km de Sherbrooke. C’est là qu’elle m’a expliqué ce qui lui arrivait.

10 mai 2017

« Première fois depuis que je suis courtier immobilier que Re/Max Sherbrooke (et Magog) organisait une soirée reconnaissance pour ses courtiers. C’est là que j’ai appris que j’avais droit à une place sur le podium pour l’année 2016. Je me classe au 3e rang chez les courtiers de Re/Max Sherbrooke, … »

7 avril 2017

Immobilier

SEULE AU MONDE

« La dame a signalé le numéro de Re/Max et a demandé à parler à un courtier capable de lui parler en anglais. On m’a transféré l’appel. Elle m’a raconté qu’à 82 ans, elle voulait vendre sa propriété de plus de 250 acres sur laquelle elle vivait, mais que pour … »

03 mars 2018

Immobilier

PK

  À tout moment, on me demande si je m’ennuie du monde journalistique dans lequel j’ai œuvré pendant presque 40 ans. Pas vraiment, ai-je l’habitude de répondre. Je ne suis pas du genre nostalgique. Du genre à regarder derrière. C’est l’avenir qui m’intéresse. Mon prochain contrat de courtage immobilier, ma prochaine vente, le prochain client

17 septembre 2015

Immobilier

BELLE JEUNESSE

18h30 mercredi. Il tombe des cordes à l’extérieur. On sonne à la porte. Deux jeunes hommes trempés me sourient lorsque j’ouvre. Il y en a un qui tient une boîte de denrées dans les mains, comme s’il arrivait de l’épicerie, alors que l’autre tient un contenant transparent dans lequel je distingue de l’argent sonnant et

23 avril 2015